Cheikh Tidiane niasse fils du président de l’assemblée nationale rend hommage à serigne mamoune niass .

In Memoriam.
C’est à Sokoto, un soir d’un Gamou au Nigeria, que je rencontrai, dans sa suite, pour l’une des dernières fois, en tête à tête, Mon Oncle et ami Serigne Mamoune Ibrahim Niasse conférant avec lui, de politique bien sûr et de religion évidemment, dans cette bienveillante cordialité qui le caractérisait.

Comment rendre hommage à ce père et ami et comment faire acte de témoignage sur un homme dont la spécificité fut d’embrasser avec bonheur toutes les nobles perspectives de son temps?

Personnalité multiforme, d’une générosité à la mesure des besoins infinis du grand nombre, d’une énergie et d’un courage à toute épreuve, capable de mobilisations aux dimensions d’un pèlerinage, d’événements et de rassemblements aux dimensions du monde, Serigne Mamoune Ibrahim Niasse remplissait avec bonheur toutes les dignités de son lourd et prestigieux héritage.

Sa générosité héritée et héréditaire lui faisait porter le poids immense d’une sollicitude incapable de refus.

Intelligence vive d’une mécanique intellectuelle dont les performances tiennent du miracle, il savait prêter à ses buts les virages et les itinéraires nécessaires à leur réalisation.

Fils prodigue toujours de retour auprès du Père et de sa cité, son prodige fut d’être le bailleurs infatigable des sollicitations des siens.

Homme politique, mais homme avant tout, politique après et malgré tout, il eut pour ressort intime de soumettre et la Cité et la Politiké aux lois soufies d’un Dieu d’Amour et de Miséricorde.

Florentin par la finesse de sa ruse, byzantin par son art de la manœuvre, Khoureychite par sa maîtrise du verbe, tribun capable de soulever des foules, Serigne Mamoune était d’abord et avant tout un musulman fervent par la noblesse de son idéal: servir jusqu’à l’épreuve ultime du don de soi.

Homme d’affaires du meilleur crû, il prit la ferme résolution de prêter à Dieu SWT plutôt que de prospérer. Ses bénéfices c’est entendu iraient aux nécessiteux. Une fois les mains vides, il savait compter sur Abal Khassim SWS tel que le lui avait enseigné son Cheikh et son père rta.

J’aimais Serigne Mamoune pour la furieuse et infatigable passion de ses engagements. Je l’aimais aussi pour son incroyable mépris de l’argent et son insouciance de lendemains désargentés. Mais je l’aimais surtout et encore pour sa capacité de toujours soumettre et la politique et le business au service de la foi.



L’entendre parler de ses pérégrinations au Moyen-Orient derrière les pas de son immense et prestigieux père, modèle et guide, a réjoui mon cœur et son sourire éclaire encore ma mémoire des délices de la compagnie de Cheikhoul Islam rta.

En tant qu’homme politique il a gravi les échelons les plus éminents du cursus honorum, comme Vice-président du Sénat ou Ministre d’Etat. En tant qu’homme d’affaires, il a gagné et distribué des milliards. En tant que religieux, les mosquées, les écoles coraniques, les événements, les talibés et les boursiers, les centres de santé, les ambulances et les dons multiples d’une action caritative au service de Dieu SWT portent avec éloquence l’empreinte et le témoignage de ce fils illustre et digne de l’incomparable et inégalable Cheikhoul Islam rta. Se souvenir de Serigne Mamoune m’invite à le revoir avec les yeux de mon cœur.

Que Dieu SWT Soit Satisfait de lui et l’Admette au Paradis Firdawsi aux côtés de ses modèles illustres, Le Prophète SWS, Saydina Cheikh et Mawlana Cheikhoul Islam rta.

Cheikh-Tidiane NIASSE.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,801SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles