24.5 C
Dakar
jeudi, décembre 8, 2022

RAMADAN ET SANTE
BIENFAITS DU JEÛNE ET QUELQUES CONSEILS

Par :

Pr Mamadou Moustapha SARR  Médecin Neurologue, EPS de Tivaouane         Enseignant-Chercheur, UFR Santé_ Université IDT de Thiès

Le mois de ramadan est le neuvième du calendrier hégirien (de type lunaire). C’est le mois au cours duquel le coran a été révélé et le jeûne prescrit. Le jeûne de ce mois constitue un des cinq piliers de l’islam et il est, à ce titre, obligatoire pour tout musulman qui en a les capacités. Il consiste à se priver de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles de l’aube jusqu’au coucher du soleil, mais aussi de s’abstenir de tout acte condamnable comme le mensonge, la médisance, l’animosité, la provocation…Le prophète Mouhammad Psl a d’ailleurs dit dans un hadith qu’ALLAH SWT n’a rien à faire du jeûne de celui qui ne se contente que de ne pas manger et de ne pas boire. Le jeûne, lorsqu’il est donc correctement effectué, constitue pour le croyant un rempart contre toutes les actions de bas étage susceptibles de l’éloigner de son Seigneur ; il permet ainsi au croyant d’accéder à la piété, de s’éloigner du feu et d’aspirer à son Seigneur dans l’humilité. Le salaire attendu d’une telle œuvre est immense dans l’au-delà. 

Toutefois, même dans la vie présente, le jeûne du mois de ramadan présente des bienfaits certains notamment dans le domaine de la santé. Et ce n’est pas pour rien que le prophète Mouhammad Psl a dit dans un hadith : « Jeûnez et vous aurez la santé ».

Les bienfaits du jeûne  

Le jeûne permet au corps (donc à ses différents organes aussi)de se reposer, de se purifier et de se régénérer. Il participe en effet au nettoiement de vieilles cellules, de l’excès de graisses, des déchets et des toxines qui se sont accumulés dans l’organisme pendant un an. Plusieurs études scientifiques,notamment dans le domaine de la physiologie, ont permis de mettre en relief les bénéfices du jeûne. Il permet de lutter contre les maladies métaboliques comme l’excès de cholestérol et le diabète, donc contre certains facteurs de risque cardiovasculaire. Il améliore la forme physique et intellectuelle ; il aide aussi à rajeunir la peau, à fortifier les dents et à améliorer la concentration. Il renforce en même temps le système immunitaire, c’est-à-dire le système de défense de l’organisme. Les bienfaits physiologiques du jeune sont si nombreux qu’aujourd’hui même des sujets de confession non musulmane élaborent des programmes de jeûne afin de profiter de l’ensemble de ces avantages. Nous musulmans avons la chance que notre prophète  (MouhammadSAW), sur ordre de son Seigneur (ALLAH SWT), en a fait un des cinq piliers de notre religion. Jeûnons alors, lorsque nous remplissons les conditions physiques qui nous le permettent, pour avoir la santé. Toutefois, afin de profiter au mieux des avantages du jeûne, il est important, entre autres, de savoir bien s’alimenter au cours du ramadan ; ce qui nous amène à parler de quelques conseils.

Quelques conseils

L’alimentation au cours du ramadan doit être saine, équilibrée, riche et adaptée. Autrement dit, il faudrait éviter la consommation excessive habituelle de sucres, de matières grasses voire même de produits trop salés comme certains types de fromage par exemple. Notre alimentation au cours du ramadan ne devrait pas trop différer de notre régime habituel en dehors de quelques spécificités liées au ramadan, comme le fait de devoir prendre tous les repas en un intervalle de temps plus réduit ; elle est habituellement répartie entre deux à trois repas. Les deux repas essentiels sont celui de la rupture (communément appelé ici Ndogou) et celui du matin, avant de débuter le jeûne (appelé Kheud). 

Ainsi, après la rupture qui devrait être effectuée avec des sucres d’absorption rapide comme des dattes associées à du lait chaud, le premier repas pourrait être servi environ une demi-heure après. Ce premier repas (Ndogou) devrait être à base de ce qui représentait habituellement le repas de la mi-journée (en dehors de la période du ramadan) ; au Sénégal, ce serait donc le plus souvent un plat à base de riz associé à des légumes et à des protéines animales (poisson, viande, etc.). 

Quant au repas avant le début du jeûne (Kheud), il est capital et ne devrait pas être sauté afin éviter les risques d’hypoglycémie et de déshydratation au cours de la journée.Au cours de ce repas, il faut éviter de consommer des sucres rapides et préférer les sucres lents retrouvés dans le pain, les féculents et les pattes. 

Entre ces deux repas essentiels, un troisième (moins important) pourrait être intercalé, environ 3 heures après la rupture. Mais il faudra garder à l’esprit que ce repas doit être léger car il n’est pas conseillé de beaucoup manger juste avant d’aller au lit. Et l’on pourrait donc se suffire juste d’une soupe légère ou de la salade avec des légumes et quelques fruits.

Après la rupture, le jeuneur doit aussi s’évertuer à bien s’hydrater en prenant au minimum 1,5 à 2 litres d’eau chaque jour. Et, au cours de la journée, il doit aussi éviter de s’exposer inutilement au soleil car cela accroit les risques de déshydratation surtout en cas de chaleur, comme c’est le cas actuellement au Sénégal. 

Pour terminer, il faut juste rappeler que le jeûne du mois de ramadan est une recommandation d’ALLAH SWT et IL a promis de le rémunérer Lui-même ;  et certes ALLAH ne trahit jamais Ses promesses. Les croyants aptes sont invités donc à observer ce pilier fondamental de l’islam afin de pouvoir espérer le salaire promis. En attendant, le fait de jeuner dans le respect des conseils précédents permet deprofiter dès à présent des immenses bienfaits du jeune,notamment sur la santé.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,601SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles